background

L'Association - Actualités

La Nuit des Musées en mai 2019

Coup double pour la Nuit des Musées

A l’occasion de la Nuit des Musées, les Médiévales des Arcs se dédoubleront pour honorer deux rendez-vous.

- Au Musée de l’Artillerie, à Draguignan

La toute nouvelle Compagnie du Castrum d’Arcus accueillera le samedi 18 mai, à 19 heures, les officiels venus assister à l’inauguration de l’exposition : Les Français sous les armes – Le Droite et le Devoir. Puis le piquet d’honneur, en tenu sang et or, rendra les honneurs aux nombreux invités lors de la traditionnelle coupure de ruban. Cette exposition débute par une évocation de la soldatesque au Moyen Age, d’où la présence de notre association à cet événement culturel qui se prolongera jusqu’au 24 novembre.

- Au Cloître de Fréjus

Le même soir, de 19 à 22 heures, une équipe féminine sera présente au Cloître de Fréjus, toujours dans le cadre de la Nuit des Musées pour animer des jeux médiévaux destinées aux enfants et ados qui viendront découvrir le groupe épiscopal en famille.

 

Jolies princesses et jeunes chevaliers au Site d’Arcus

Lundi 4 et mardi 5 mars, trois classes de l’école maternelle Jean-Jaurès ont découvert nos ateliers. Que ce soit les groupes du matin ou celui de l’après-midi, la soixantaine de tout-petits a été enchantée de passer deux heures au Site d’Arcus.

Les petite et moyenne sections de Mme Emmanuelle Pourcel étaient accueillies les premières. Bien évidemment Dragonium remporta le succès habituel. Et quand bien même notre monstre fétiche est en cours de réparation (il souffre d’arthrose cervicale !), il produit toujours un grand effet parmi les bambins. Encouragés par Loulou et Georges, fillettes et garçonnets se sont même hasardés à toucher les « dents du Dragon ».

Cet exploit réalisé, enfants et adultes grimpaient à l’étage pour visiter le vestiaire tenu par Thérèse. Et quoi de plus logique que d’endosser les beaux costumes de princesses, pour les filles et les tenues de chevaliers pour les garçons ! Habillage assuré par Michèle, Céline, Marie-Thé et Sylviane. De quoi réaliser d’originales photos qui laisseront, à tous, d’excellents souvenirs.

La classe de moyenne section de Mme Michelle Pérez a découvert les lieux avec autant d’enthousiasme tout comme les moyenne et grande sections de Mme Caroline Guilbaud, le lendemain matin.

Épées, casques, hauberts, animaux fantastiques ou blasons, les enfants ont pu tout voir, toucher et essayer. De quoi faire naitre des vocations. Qui sait ?

 

  images/JJ5684 images/JJ5716 images/JJ5898 images/JJ5794 images/JJ5650 images/JJ5662 images/JJ5830 images/JJ5876 images/JJ5912 images/JJ5643

Les Médiévales Du Label Qualité FFFSH au Label Tourisme

Le 34e Congrès de la Fédération Française des Fêtes et Spectacles Historiques s’est déroulé, du 26 au 28 octobre, à Vannes dans le Morbihan.

Une huitaine d’adhérents des Médiévales des Arcs honorait ces assises nationales. Le groupe participait à de multiples ateliers durant lesquels des spécialistes les informaient sur les nouvelles législations en matière de sécurité, salubrité publique, armes, gestion des animaux dans les fêtes, les costumes, etc. D’intéressants dialogues s’établissaient avec les représentants des 43 associations et structures municipales présentes.

Le dimanche matin, à la clôture de ce vaste tour d’horizon statutaire, étaient remis les Label Qualité portant le (nouveau) logo de la FFFSH.

Le président Georges Yévadian avait le plaisir de recevoir de la main du président national Bernard Humbert (membre des Médiévales des Arcs avec son épouse Christiane) le document estampillé 2018/2019. Une reconnaissance concernant les efforts de qualité engagés, de longue date, par la structure locale.

Mais ce chemin vers l’excellence ne s’arrêtera pas là puisque Les Médiévales des Arcs souhaitent s’engager vers une étape plus difficile encore qu’est l’obtention du Label Qualité Tourisme.

Un nouveau challenge nettement plus relevé qui nécessite de répondre à un cahier des charges comprenant pas moins d’une centaine d’items. Le principe général est le suivant : l'organisateur candidat à cette certification nationale peut librement s'auto évaluer grâce au questionnaire en ligne.

A partir du moment où ses résultats dépassent 85 % de réussite, il peut envisager un audit par une société adéquate. En cas de succès de l'audit, la certification est attribuée pour 5 ans. Cette certification Label Qualité Tourisme est reconnue nationalement et très appréciée des collectivités et des mécènes potentiels.

L’organisme externe réalisera son audit lors des prochaines Festes du Castrum d’Arcus fixées du vendredi 19 au lundi 22 juillet 2019.

Nul doute que toutes les conditions seront remplies pour décrocher ce graal permettant à l’association de rester leader dans l’organisation de fêtes médiévales au niveau de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

< images/IMG_1239

Vendredi 20 octobre DU FUTUR… AU PASSÉ !

Cette escapade automnale conduisait une trentaine d’adhérents à Saint-Paul-lez-Durance, aux confins des départements du Var, des Alpes-de-Haute-Provence et des Bouches-du-Rhône.

Objectif : La visite d’ITER, implanté à proximité du centre CEA de Cadarache.

De 10 h 30 à 12 heures, le groupe a découvert cette vaste plateforme. Un site de 42 ha, en chantier depuis 2007 et qui nécessitera encore quatre années de travaux pour finaliser et équiper l’imposant ensemble d’édifices dont le but est de produire de l’énergie.

Le Tokamak est une gigantesque machine qui sera capable de fournir, de façon industrielle, de l’énergie de fusion. Elle rassemble sur ce plus vaste projet technologique mondial quelque 35 nations.

Après une délicieux déjeuner à Saint-Paul-lez-Durance, changement de siècle et de décors avec la visite du Château de Sauvan, à Mane. Un remarquable palais provençal du XVIIIe siècle classé Monument historique et que le guide Claude Allibert a mis en lumière avec sa verve et son verbe particuliers.

images/ITER

Le bâtiment principal en cours de contruction

images/ITER1

Le Tokamak entrera en fonction dansd quelques années

images/Sauvan

Entrée du Palais des Sauvan à Mane

images/Sauvan1

Le groupe de visiteurs dans le hall d’accueil du château du XVIIIe siècle

Le Château de La Verdière : remarquable !

La première escapade automnale a conduit une douzaine d’adhérents à l’extrême ouest du département. Et plus précisément à La Verdière pour y découvrir le plus vaste château de la Provence.

Effectivement l’édifice, dont la construction a débuté en 980 couvre 5 000 m2, sur 8 niveaux !
Un bâtiment tombé en ruine et qui a été racheté et sauvé par Frédéric Champavère. Le chantier titanesque a débuté en septembre 2003 et a duré une dizaine d’années. Cet homme (riche), passionné d'histoire et par les vieilles pierres a réalisé son rêve d'enfant. Aux portes du Parc naturel régional du Verdon cet expert en industrie pharmaceutique, PDG de Sam Outillage et de multiples autres sociétés a réhabilité cette forteresse bâtie par la famille royale des comtes de Castellane.

Le résultat est remarquable. Le château aux 14 salons d’apparat, salle de bal de 30 m de long, cabinets, boudoirs et autres dépendances possède de splendides gypseries témoignage artistique de la fortune amassée par les grandes familles de la noblesse provençale dont la plus célèbre, les Forbin, ont été les maîtres des lieux du XVIIe au XXe siècle.

Mille ans d’histoire commentés par le guide conférencier Alexandre Mahue dont les connaissances remarquables sont quelque peu ternies par la suffisance dont il fait preuve tout au long du circuit.

images/association/laverdierechateaudelaverdiere  images/association/IMG4657

2019  Les Médiévales des Arcs