background

L'Association - Actualités

Balade au pays de la Tarasque

Nous étions dix à participer à cette sortie, les 14 et 15 septembre. Après deux heures de trajet, en covoiturage, arrivée sans encombre à Arles. Premier objectif : la découverte de l’Abbaye de Montmajour perchée sur un ilot rocheux aux portes de la ville. La guide nous expliquait, autour d’une maquette, l’historique de la construction de cet édifice classé aux Monuments historiques, depuis 1840. Puis, à notre rythme, nous l’avons découvert. D’abord l’abbatiale avec sa crypte ; ses tombes rupestres creusées à même le rocher, sa tour avec, au sommet, une vue panoramique superbe sur les marais asséchés et toute la région, l’Ermitage Saint-Pierre, petite chapelle troglodyte, le Monastère Saint-Maur, puis le cloître et les bâtiments conventuels.
Après ce retour très enrichissant sur le passé, nous partions pour les Carrières de Lumières admirer, dans un premier temps, le spectacle de cette année « Picasso et les maitres espagnols. » Vers 19 heures, la pause pour un en-cas fut très appréciée.
En soirée, nous avons assisté aux Intégrales des Carrières avec, au programme : le spectacle de 2015 : Michel Ange, Léonard de Vinci, Raphaël, les géants de la Renaissance ; suivi du spectacle de 2017 : Bosch, Breughel, Arcimboldo, Fantastique et merveilleux et, pour finir, le spectacle de 2016 : Chagall, songes d’une nuit d’été.
Le lendemain, nous nous retrouvions pour un bon petit-déjeuner avant de prendre la route pour Tarascon. La matinée fut consacrée à la visite du château. En compagnie de Solène, une guide géniale et dynamique, nous avons découvert cet édifice qui fut successivement la demeure des Princes d’Anjou puis une prison royale et républicaine (ce qui explique son très bon état de conservation).
A midi, il était temps de faire une pause déjeuner bien agréable au restaurant du Château. Ragaillardis pour l’après-midi, nos pas nous conduisaient tout d’abord :
- à la Collégiale Sainte-Marthe, l’un des sanctuaires les plus célèbres de Provence où dans la crypte se trouve un autel antique, le cénophale de la sainte et le gisant de Jean de Cossa de Franscesco Laurana du XVe siècle. L’église haute, restaurée en style gothique à partir du XIVe siècle, présente encore son porche roman martelé à la Révolution.
- puis après un dédale dans les petites rues pavées de la veille ville on découvrait l’Eglise Saint-Jacques, exceptionnellement ouverte pour cette Journée du Patrimoine, puis le petit musée d’Art et d’Histoire dans l’ancien couvent des Cordeliers. Enfin, pour les plus courageux, le Musée de la Maison Souleiado installé dans un superbe hôtel particulier qui présentent de superbes tissus et costumes traditionnels provençaux.
Tout le groupe ravi de cette escapade, riche en découvertes avec de surcroît une météo au beau fixe, regagnait Les Arcs sans problème. Merci encore à Thérèse pour cette organisation parfaite.

images/association/P1070064 images/association/IMG_4258 images/association/P1070050 images/association/IMG_4229

2018  Les Médiévales des Arcs