background

Festes - Historique

Marché médiéval, exposition à la Chapelle Saint Pierre, parades, "Parcours de l’Octroi" pour les enfants, "Tournoi des Quintaines", démonstrations de tirs d’engins de guerre, camp de vie, concerts, et spectacle "son et lumières".

 

photo accueil festes

 

30 ANS DE SPECTACLES

Après trois mois de gestation (dernier trimestre 1985), et une année de préparation (1986), s’organise le premier spectacle médiéval.

puce cavalier Dimanche 12 juillet 1987 :
Le Miracle des roses

Cette grande première se déroule, bien sûr, devant la Porte du Miracle, dans le quartier du Parage, où la jeune Roseline a vu son tablier empli de pain se transformer en une belle gerbe de roses… au XIIIe siècle.

puce cavalier Samedi 16 juillet 1988 :
Le Miracle des roses et L’attaque du bourg médiéval

Face au succès de la première représentation, l’été suivant, nous proposons deux spectacles d’une demi-heure afin de permettre au public de se répartir entre les Places du Château et du Micocoulier. Un entracte d’un quart d’heure permet aux spectateurs de se déplacer d’un endroit à l’autre.

puce cavalier Samedi 8 juillet 1989 :
Aux Arcs, Citoyens !

Bicentenaire de la Révolution oblige, nous quittons le contexte médiéval pour évoquer cet événement national mais avec une focalisation toute locale. Et pour permettre au plus grand nombre de spectateurs d’assister à cette évocation historique la scène est installée Place Paul-Simon où sont montés des gradins pouvant accueillir 1 000 personnes.

puce cavalier Vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 juillet 1991 :
Les Bâtisseurs du temps jadis, La vie au bourg médiéval, Serf soumis à la question et Les Plaisirs du seigneur

Le public venant de plus en plus nombreux, nous décidons de répartir le millier de spectateurs sur quatre sites. Les Bâtisseurs du temps jadis investissent la Rue de l’Horloge ; La vie au bourg médiéval se dévoile Place du Micocoulier ; Le Serf soumis à la question subit la torture, Place Clinchard alors que Les Plaisirs du seigneur offrent un aperçu de la belle vie chez les Villeneuve, Place du Château.

 

atelier forge

 

puce cavalier Samedi 10 et dimanche 11 juillet 1993 :
Peste et Quarantaine et L’Accueil des Taradéens

Un violent orage empêche la représentation inaugurale du samedi. Le lendemain, avec le retour du soleil, la soirée est un succès. Les 1 000 places sont occupées pour assister à l’apparition de la peste et découvrir comment l’épidémie est combattue. La seconde partie du spectacle permet d’évoquer l’accueil des Taradéens, chassés de leurs terres au XVIe siècle. Pour satisfaire aux nombreuses demandes une nouvelle représentation est programmée le mardi 13 juillet rencontrant pareille réussite.

puce cavalier Samedi 8, dimanche 9 et lundi 11 juillet 1995 :
Prise de possession du terroir des Arcs par le Comte de Provence, en 1150.

Alors que dans la chapelle Saint Pierre une exposition sur : Le temps des Chevaliers Hospitaliers - Hélion de Villeneuve - Les engins et matériels de guerre prélude aux Festes, le nouveau son et lumière intitulé : Prise de possession du terroir des Arcs par le Comte de Provence, en 1150 retient l’attention de tous. Il regroupe, sur la Place Paul-Simon, le nombreux public habituel. Ce millésime d’exception est également marqué par la création d’une flamme postale mais aussi la frappe d’un Écu à émission temporaire qui obtient le 1er Prix de la numismatique.

puce cavalier Vendredi 4, samedi 5, dimanche 6 et lundi 7 juillet 1997 :
L’Alchimiste Marc de Provence.

Les Médiévales débutent par une exposition consacrée à L’Alchimie dans la chapelle parageoise. La fête s’agrandit d’une journée supplémentaire, le vendredi. La foule est au rendez-vous pour découvrir ce nouveau thème fédérateur. L’affiche, réalisée par le styliste renommé Jimmy Gibbez obtient le 1er Prix national au concours de la Fédération Française des Fêtes et Spectacles Historiques.

puce cavalier Vendredi 7, samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 juillet 2000 :
Cinq siècles au Castrum

Pour marquer dignement le passage au XXIe siècle, nous finançons la création d’une grande maquette représentant le Parage dans ses remparts des XIe et XIVe siècles. Cela nécessité 850 heures d’un travail minutieux réalisé par Alain Durdu. Cette belle ouvrage rehausse l’exposition ayant pour thème : L’arme médiévale et scènes de l’histoire des Arcs. Dans le Théâtre du Réal tout juste inauguré, les 120 acteurs et figurants interprètent le nouveau scénario Cinq siècles au Castrum. Avec évocation de la naissance du bourg, la construction du château, l’organisation de la communauté, la vie religieuse, le poids des événements, les préparatifs du mariage. Sur le marché médiéval, frappe monétaire au balancier d’une pièce originale. Autre innovation, la création du 1er Parcours de l’Octroi.

puce cavalier Vendredi 6, samedi 7, dimanche 8 et lundi 9 juillet 2001 :
Cinq siècles au Castrum.

Pour ne pas se trouver en concurrence avec les grandes manifestations sportives (Coupe du monde de football, Jeux Olympiques, etc.) le conseil d’administration décide d’organiser les Festes du Castrum d’Arcus les années impaires. D’où ce millésime faisant suite au précédent. Le scénario proposé en 2000 ayant remporté un vif succès, le même thème est repris.

puce cavalier Vendredi 4, samedi 5, dimanche 6 et lundi 7 juillet 2003 :
Dragon en Terre d’Arcus.

Nouveau spectacle et nouvelle frappe de monnaie avec, en vedette, Dragonium. La gravure est réalisée par Nicolas Salagnac, meilleur ouvrier de France. Notre monstre fétiche est également à l’honneur lors de l’exposition estivale intitulée : Enluminure et calligraphie, le mythe du Dragon. Autre nouveauté pour ce millésime, création de l’association Arcus en Balade destinée à l’organisation de visites, excursions et autres voyages culturels et touristiques.

puce cavalier Vendredi 8, samedi 9, dimanche 10 et lundi 11 juillet 2005 :
Dragon en Terre d’Arcus.

Pour fêter dignement ses 20 ans Les Médiévales lancent la Cuvée du Dragon en partenariat avec le Cellier des Archers. Les Festes du Castrum d’Arcus se déroulent les 8, 9, 10 et 11 juillet. Au programme de ce millésime Dragon en Terre d’Arcus.

 

spectacle feu

 

puce cavalier Jeudi 6, vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 juillet 2007 :
Orient en Terre d’Arcus.

Un nouveau spectacle très coloré avec dromadaires, cavalerie et danseuses du ventre. Dans la Chapelle Saint Pierre, présentation de l’exposition : Le Bestiaire Médiéval réalisée par la Bibliothèque Nationale de France et la Médiathèque de Troyes

puce cavalier Vendredi 10, samedi 11, dimanche 12 et lundi 13 juillet 2009 :
Orient en Terre d’Arcus.
Le public est invité à une escapade exotique. Pendant ces Festes, création des Joutes d’Arcus, un Tournoi des Quintaines (opposant les équipes du canton), destinées aux enfants des communes alentours. 21 000 visiteurs sont accueillis durant ces quatre jours d’exception.

puce cavalier Du vendredi 6 au lundi 9 juillet 2012 :
Le chant des cigales – Marguerite Reine de Provence.

Le nouveau scénario nécessité la création de multiples décors et nouveaux costumes. Nicolas Salagnac grave une pièce spéciale intitulée Marguerite et le Roi Louis. Sur l’avers, reprise d’éléments décoratifs de deux monnaies royales au temps de Saint Louis ; au revers, le portrait de la fille du Comte de Provence devenue reine de France. L’affiche est conçue par l’artiste callasien Michel Moreau. Autre nouveauté : la conception d’un timbre spécifique à l’événement.

puce cavalier Du vendredi 5 au dimanche 8 juillet 2013 :

Pour se recaler sur les années impaires (après les inondations catastrophiques du 15 juin 2010), nouvelles Festes du 5 au 8 juillet avec un spectacle reconduit : Le chant des cigales – Marguerite Reine de Provence.

puce cavalier Du vendredi 17 au lundi 20 juillet 2015 :
Le Seigneur des Songes.

Pour cette nouvelle production nous choisissons d’entraîner le public dans la voie du médiéval fantastique permettant de donner libre cours à l’imaginaire merveilleux du moyen âge. Phénix, Vouivre et Griffons sont de sortie. Mais le spectacle est également dans la rue, sur le marché, vers le pas de tir du grand trébuchet, dans la chapelle Saint Pierre ou les ruelles parageoises. 25 000 visiteurs bravent la canicule pour se replonger dans la vie moyenâgeuse le temps d’une escapade colorée.

 

atelier pierre

 

Vendredi 21, samedi 22, dimanche 23, lundi 24 juillet 2017 :
Marcus l'Alchimiste

Cette année venez découvrir les aventures de Marcus l'Alchimiste et son apprenti Pitchoun, qui, dans sa quête de transformation du plomb en or, finira par découvrir fortuitement la recette d'un brevage énivrant devenu célèbre de nos jours !

Voici les 2 faces de la première pièce de Marcus l'Alchismiste 

2017  Les Médiévales des Arcs